Partagez | 
 

 Trevis Monroe • Spoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 453

MessageSujet: Trevis Monroe • Spoon    Ven 28 Oct - 12:36

Welcome to Rosewood City

Trevis Monroe

ft.Rupert Grint


Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.



Âge :
20 ans
Groupe :
BWD
Métier :
Barman (Dame de Sang)
Statut Civil :
Coureur de jupons
Sexualité :
Heterosexuel



Caractère

Trevis est le barman parfait. Agréable, avenant, bon conseillé à l’heure de passer commande, il ne délaisse jamais un client. Agréable avec son monde, il aime écouter de la musique autant qu’en jouer. N’allez pas vous l’imaginer cornemuse sous le bras. Le jeune Irlandais préfère largement une bonne guitare sèche sur laquelle lâcher quelques accord rappelant sa terre natale. De ses origines irlandaises lui vient surement sa passion pour les légendes. Personne ne connait mieux que lui toutes les rumeurs qui courent dans la ville à propos de ses origines et des choses étranges qui s’y déroulent. Superstitieux, il ne met jamais les pieds dans le métro, de peur d’y croiser la rame fantôme et de devenir à son tour une âme en peine. Excellent conteur d’histoire, il est tout aussi doué pour écouter celles des autres. Il se montre bienveillant et compréhensif, prodigue de justes conseils que les clients reviennent souvent chercher auprès de lui au Dame de Sang. Ce qu’ils ne savent pas c’est que non seulement Trevis est doué pour écouter, mais qu’il l’est également pour extorquer tout vérité qu’une personne voudrait cacher. Animé d’une profonde cruauté au fond de lui-même, Spoon est devenue sa véritable identité tandis que Trevis n’es que le masque qui le préserve du châtiment qui lui serait réservé. Sans scrupules, viscéralement mauvais et pervers, il s’amuse de la souffrance de ses victimes. Lorsqu’il "travaille" une sorte de tranquillité l’envahit, de même qu’une bonne humeur inexplicable. Toute torture qu’il inflige il le fait avec le sourire, parlant sur le ton le plus agréable à sa victime. En ce qui concerne les femmes, il préfère exercer sur elles une torture psychologique, mais bien entendu si cela ne marche pas il n’hésite pas à en venir aux méthodes habituelles. Au sein des Wild Black Dollaras tout le monde le trouve étrange et il n’y a pas vraiment d’amis. Seule son efficacité à toute épreuve ainsi que sa loyauté lui garantissent cette tranquillité à laquelle il tient ainsi que sa place même au seins de la guilde. Et ce n’était pas demain la veille qui allait devenir mauvais dans son domaine de prédilection.

Histoire


    ♣ Chapter 1 : Enfance


-Arrête Trevis ! Tu me fais maaaaaal !

Le jeune garçon à la chevelure Blonde luttait pour libérer son bras de l’étau de la main de son frère ainé. Celui-ci le regardait se débattre d’un air amusé, comme un gamin qui regarderait une mouche se débattre après lui avoir arraché ses ailes. Il serrât un peu plus le poignet de son cadet qui émit une plainte de douleur. Déjà quelques larmes perlaient aux coins de ses yeux. Pourquoi faisait-il ça ? Pour le punir bien évidement. Mieux habillé que lui, plus choyé, Trévis éprouvé à l’égard de son frère une jalousie maladive qu’il assumait totalement puisqu’elle lui semblait justifiée. Depuis que ce marmot était arrivé il était devenu le petit préféré des parents qui le traitaient mieux qu’ils ne l’avaient jamais traité lui. Sans doute que lui était le fils de maman ET papa. Ils lui avait toujours expliqué qu’il était un fils pour Marc, bien qu’il ne le fut pas réellement, mais il avait toujours su que ça n’était pas vraiment le cas. Son frère, lui, était le fils des deux, tandis que lui n’était qu’un accident, un bavure commise par leur douce et tendre mère. Quelle hypocrite. Elle lui disait qu’elle l’aimait, mais il la voyait toujours, dans ses yeux, la lueur du souvenir qu’il lui évoquait. Son père…mal lui avait pris de demander qui il était. Ce ne fut que la confirmation de ce qu’il craignait déjà. Plus éveillé que les autres enfants de son âge, à 9 ans il était capable de comprendre l’horreur qu’avait été sa conception. Il était le produit d’un viol, d’un acte d’une répugnance parfaite. Et il le savait désormais, ce qu’il évoquait dans le cœur de sa chère mère : le souvenir d’un être infâme et cruel qui avait dévasté sa vie. Et sa propre existence ne semblait être là que vous le lui rappeler jour après jour. Il le vit encore une fois dans son regard lorsqu’elle vint libérer son plus jeune fils des griffes de son indésirable ainé.

-Trevis !! Qu’est-ce qui te prend ? Pourquoi est-tu toujours si méchant…avec ton frère ?

L’hésitation de conclure sa question sur la simple affirmation de sa méchanceté. Elle l’avait toujours cru, qu’il serait comme son père. Elle l’avait amené au monde dans l’espoir qu’il serait différent, mais cette crainte avait finis par devenir réalité. À force de le traiter comme s’il était une bombe sur le point d’exploser, c’est ce qu’il était devenu. Il suintait de cruauté par tous les orifices de sa peau, et s’il n’avait pas pris le soin de cacher les cadavres des animaux qu’il tuait, mère l’aurait surement envoyé loin d’eux dans quelque pensionnat dans l’espoir qu’ils parviennent à en faire quelqu’un de bon. Mais c’était avant tout sa faute à elle s’il était mauvais. Exclu de tout amour parental, il en connaissait à peine la signification. Mais après tout il n’en avait rien à faire. Il était libre, lui. Libre de tout attachement.

♣ Chapter II : Susanna

Ah la belle Susanna, que ne soupirait pas tout le collège après elle. Ses cheveux auburn, son regard vert étincelant, son sourire si parfait. Trevis lui-même n’en était pas indifférent. Ce coup fin et nerveux, il aurait voulu le croquer. Quant à sa poitrine et la courbe de ses hanches, elles évoquaient en lui d’autres images bien différentes. Le rouquin avait bien grandit depuis l’époque où il torturait son frère et où il tuait des animaux. Du haut de ses quinze ans il avait appris à se comporter, à passer inaperçu. Toujours vêtu de ses vieilles nippes, il savait s’arranger pour que cela air juste l’air d’un look grunge. Il était ce gars qui ne parle pas beaucoup, qui se tient à l’écart, mais que tout le monde laisse tranquille. Peut-être parce qu’il dégage ce je ne sais quoi d’effrayant. Bien entendu, cela créait autour de lui une aura de mystère qui comme toujours attirait les filles comme la merde attire les mouches. Il ne pouvait s’empêcher de penser qu’elles étaient toutes plus idiotes les unes que les autres. Attirées qu’elles étaient par lui, assaillit à tout moment de pulsions malsaines et cruelles, elles finiraient sans doute mariées à un toxicomane, battue à mort chaque soir où l’envie prendrait à leur mari. Il leur souhaitait de connaitre une horribles fin à chacune d’entre elles. Sauf à Susanna. Elle était discrète, douce et surtout ne s’intéressait pas à lui. Par conséquent, il la lui fallait. Il avait toujours été doué pour manipuler les gens. Les discussions n’étaient qu’un jeu verbal destiné à faire penser aux autres exactement ce qu’il voulait qu’ils pensent, les amener à faire exactement ce qu’il voulait. Séduire la belle Susanna ne pouvait pas être bien difficile. Le jeu s’avéra plus corsé qu’escompté, la jeune fille se méfiant de lui comme de la peste. Au moins une qui avait l’intelligence de le faire ! Mais son innocence ne tarda pas à plier face aux beaux discours de Trevis et bientôt ce que lui évoquaient la tendresse de ses seins et souplesse de ses hanches ne tarda pas à se réaliser. C’était sans compte les conséquences désastreuses auxquelles pouvaient mener un accident. Afin de justifier sa grossesse, la jeune fille eut la bonne idée d’accuser Trévis de l’avoir forcée. Ah les gens de bonne famille et leur amour des traditions et de la chasteté… Il n’en fallu pas plus à sa mère pour l’envoyer loin, très loin, là où il ne pourrait plus faire de mal à qui que ce soit, là où elle n’aurait plus à se soucier de son devenir, de sa cruauté latente, de son héritage génétique qui selon elle commençait déjà à se manifester. Il l’envoya à l’endroit même où sa tragédie s’était produite, là où il avait été conçu. Par-delà la mer, cette ville qu’elle avait eu le malheur de visiter dans sa jeunesse : Rosewood City.

♣ Chapter III : Spoon

Une école de mauvaises réputations était ce qui l’attendait. Même avec un centre de redressement Trevis se serait sentit moins insulté. Moins délaissé surtout. Ils l’avaient envoyé là pour qu’il fasse sa vie sans eux, pas pour qu’il devienne quelqu’un de bien afin de revenir avec eux plus tard. Il était un mauvais souvenir jeté à la poubelle, éloignés aux confins de l’oubli. Le chagrin ne dura qu’un temps. Il avait à présent les moyens d’être autonome, de se suffire à lui-même. Sans attaches, comme il l’avait toujours voulu. À peine arrivé dans cette nouvelle ville il adopta un masque, ne permis à qui que ce soit de voir qui il était vraiment. Désormais il serait le gars gentil et marrant à l’humour un peu lourd mais gentil, si gentil et bon que personne n’irait suspecter ce qui se cachait derrière le masque. Très vite accepté il sut s’intégrer plus vite qu’on aurait pu le croire au sein de sa classe, et même dans l’école. Et puis il y avait ce type, Morgan. Il l’avait entendu parler de sa bande, gang, guilde, peu importait quel nom il lui donnait. Les Black Wild Dollaras. On disait d’eux que leurs activités n’étaient pas toujours très éthiques. Et plus il entendait des histoires de plus en plus scabreuses et malsaines à leur sujet, plus son envie de les rejoindre s’amplifiait et se concrétisait. Il n’avait qu’une chose à faire, aller voir Morgan, lui demander de l’aider à intégrer la guilde. Il lui parut une personne digne d’intérêt, comme il y en avait peu dans le petit monde du lycée. Il n’y avait plus qu’à affronter le guildemaster, Leo… Il ne parle jamais de ce qui se dirent, ni de la provenance de son surnom d’ailleurs. Il s’amuse à toujours donner une version différente. Le fait est que Spoon devint depuis ce jour un bourreau à la solde des Black Wild Dollaras, et non le moins doué. Sa réputation ne fit que s’accroitre depuis ce jour, jusqu’à lui valoir une certaine renommée au sein de la guilde. Désormais il jouit d’une vie paisible partagée entre ses activités officielles de barman, et ses activités de bourreau. C’était tout juste ce qu’il voulait depuis le début. Pouvoir exprimer ses pulsions sans craindre de se faire prendre. Spoon était enfin parvenu à ses fins.

Description


D’un naturel avenant, Trevis est le genre de personne de qui on ne se méfie pas au premier abord. Ses yeux clairs et rieurs font écho à son éternel sourire en coin. D’un couleur liquide, ses yeux d’un bleu pâle vous donneront l’impression de voir au travers de vos vêtements. Comme s’il pouvait lire vos pensées, sentir vos ressentis, scruter jusqu’au profondeurs de votre âme. Mais après tout…. N’est-ce pas le rôle de tout barman ? Son visage aux traits doux le rendent avenant, facile à aborder. Le genre de personnes que l’on pense sympathiques et agréables du premier regard. Et après tout, c’était bien le cas. Ses cheveux roux trahissent sans mal ses origines irlandaises. N’allez pas non plus l’imaginer vêtu en orange ou en vert vif ! Trevis apprécie la discrétion et n’aime pas attirer l’attention. Des vêtements on ne plus peu banals, des jeans et des t-shirts, parfois une chemise ou une veste tout en restant dans un style assez naturel. Plutôt grand et d’une carrure plus forte que son air affable laisse croire, Trevis n’en est pas moins à craindre. Capable de faire sortir de son bar les hommes les plus costauds, son pouvoir réside sans doute en cette espèce de malaise qui se répand autour de lui. Ses grandes mains deviennent dès lors objet de crainte, ses bras musculeux dignes de méfiance. Quelque chose en lui lorsqu’il se met en colère lui fait perdre son habituel air sympathique pour le transformer en monstre à craindre. Une lueur de folie se laisse voir parmi les flammes de la colère, mais l’habitude terrible des gens d’oublier tout ce qui ne leur convient pas n’est pas pour déplaire à Spoon, qui peut grâce à cela rester le bon vieux Trevis à leurs yeux.


Légendes urbaines ?


Trevis se contrefiche de ces histoires de bonne femme. Il blague à leur sujet, aime l’aura de mystére qui les entoure, mais il n’y croit pas plus que ça.


Behind The Screen

Vous pouvez m'appeler : o^o
Il semblerait que je sois : Vivante.
Mon âge : 19 ans.
C'est ainsi que j'ai connu le forum : Je l’administre. U.u
Ma présence à Rosewood : Variable selon la quantité de travail et la disponibilité irl.
DC : Dante Inferno.
Code :

CODE BY DEMI



Dernière édition par Trevis Monroe le Mar 11 Sep - 19:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 453

MessageSujet: Re: Trevis Monroe • Spoon    Mar 11 Sep - 19:07

So, Who Wll Be Your Companion ?

Spoon V♣

(Légende : A=Agilité E=Endurance F=Force P=Précision)

Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler a un coq.



Nom:
Ladle
Type:
Arme blanche
Modèle:
Dague Militaire.
Stats:
A.15% E.30% F.35% P.20%



Description


Sans être mauvais, Spoon n’est pas comme qui dirait qu’un illustre combattant. S’étant surtout illustrée au cours de combats de rue ou jouant le rôle de videur dans son propre bar, il s’en reste pas moins assez adroit sa dague en main. Ladle, nom faisant référence à son propre sobriquet, est une dague militaire de structure simple et efficiente. Une lame étroite et acérée, d’une longueur restreinte qui la rend néanmoins plus facile à manier au corps à corps, puisqu’il s’agit là du style de combat adopté par le rouquin en bon irlandais. S’étant initié à la boxe dès son plus jeune âge par la volonté paternelle, ses poings n’en restent pas moins des armes redoutables. Mais il ne se voile pas la face. Il sait qu’il existe de nombreux adversaires bien plus forts que lui et bien plus expérimentés. Ladle est là pour pallier la différence de niveau en cas de besoin.
CODE BY DEMI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trevis Monroe • Spoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marilyn Monroe
» Bonne fête monsieur le président!
» Obama aura-t-il sa Marylin Monroe
» Légion des Etoiles [6/6]
» Ennio Robbyn Monroe (m) feat Taylor Kitsch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosewood Wars :: 
 :: 
Présentation
 :: Fiches validées
-